Ce blog est dédié aux amis de MFRE (Marie-France Richard-Eliet), qui souhaitent partager leurs souvenir d'elle - Comment ça marche ? - Message d'accueil

samedi 7 juillet 2012

Message de Agnès LEHUEN


Agnès LEHUEN, ma "stepmother in law", qui sait de quoi elle parle, m'envoie ce joli mot, qu'elle m'autorise à diffuser ici. Merci Agnès :

Dix ans déjà, comme je me dis si souvent quatre ans déjà... Comment peut-on survivre à un évènement aussi terrifiant, aussi impensable ? Et surtout comment peut-on vivre sans ceux qui nous ont été aussi indispensables que l’eau que nous buvons ?

Mais l’âme humaine est ainsi façonnée que sans jamais “s’y faire”, nos disparus deviennent - du moins c’est ainsi que je le ressens - des esprits tutélaires auxquels on se réfère mentalement “qu’aurait-il dit, qu’aurait-elle pensé” ? Et puis, il y a aussi le plaisir doux-amer de retrouver un regard, une expression, une habileté verbale, dans leur descendance...

Cher Bati, je n’ai pas assez souvent rencontré ta mère pour avoir des souvenirs à partager, mais
tu sais combien j’avais été frappée par la cérémonie que vous aviez préparée à son intention, par la sincérité des paroles prononcées, la vérité de sa personne qui transparaissait dans tous ces témoignages, si loin des discours de circonstances.

Cette belle cérémonie a été mon modèle pour celle que nous avons offert plus tard à la mémoire de François.
[...]
Je ne doute pas que MFRE vous aidera également à partager les souvenirs d’une femme remarquable, à vous la rendre une nouvelle fois présente, dans une communion des esprits qui ne change rien à l’absence irrémédiable, mais adoucit la peine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire