Ce blog est dédié aux amis de MFRE (Marie-France Richard-Eliet), qui souhaitent partager leurs souvenir d'elle - Comment ça marche ? - Message d'accueil

mardi 7 août 2012

Peindre un tank en rose

Quand on habite à Bourges, face à un camp militaire spécialisé dans le matériel lourd, et qu'un fier tank vous salut tous les matins quand vous sortez de chez vous, se rendre tous les 11 novembre dans un petit village de creuse pour honorer un monument antimilitariste ne suffit pas...


Peut-être inspirée par David Cerny, cet artiste tchèque militant qui repeint en rose en 1991 un char d'un monument militaire de Prague, MFRE avait donc décidé, disons vers 1994, de garnir de rose ledit char berruyer, dans un geste à la fois symbolique et inutile.

Elle se mit donc en quête
d'une bombe de peinture d'un beau rose fluo, mais dû concéder qu'à distance raisonnable (disons, 3 ou 4 mètres à travers un grillage), la vaporisation risquerait de n'avoir que peu d'effet sur le coloris d'ensemble du fringuant matériel.

Après mure réflexion, il fut décidé de vider la bombe dans un récipient, en vue de projeter celui-ci sur la bête mécanique.

Ceci fut fait, mais le résultat, sous forme d'une vague tâche rosacée sur un petit coin presqu'invisible de la machine, était loin de sauter aux yeux du passant comme du gradé, fut-il soucieux d'inspecter régulièrement la belliqueuse livrée de son emblématique engin.

Le geste n’eut donc apparemment aucune répercussion visible et l'affaire se conclut ainsi.
Mais l'action n'en demeure pas moins !

Jean-Baptiste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire