Ce blog est dédié aux amis de MFRE (Marie-France Richard-Eliet), qui souhaitent partager leurs souvenir d'elle - Comment ça marche ? - Message d'accueil

vendredi 12 juillet 2013

Portrait d'André Verchuren en philosophe

Le récent décès du mythique accordéoniste André Verchuren me rappelle une anecdote que Marie-France aimait à raconter pour se moquer d'elle-même (activité qu'elle pratiquait fréquemment, avec un sens assez aigu de l’auto-dérision).


Lors de son arrivée dans la famille de Pierre, aux 1ères années de son mariage, elle fut parfois charriée par ses beaux-frères et belles-sœurs comme une intellectuelle, étiquette qu'elle ne reniait ni ne revendiquait, mais qu'elle ne pouvait ignorer, eu égard à son parcours universitaire et son premier métier de professeur de philosophie.

Décidés à lui faire une blague "potache", les frères et sœurs de Pierre (je ne sais plus lesquels ; peut-être oseront-ils se dénoncer) entreprirent de lui tendre un aimable piège :


Ils se mirent à l'heure du déjeuner (ce qui, à Nueil, représentait une grande tablée) à évoquer conjointement et avec force détails les œuvres d'un soi-disant philosophe de grande renommée : un certain André Verchuren, espérant vaguement l'acquiescement gêné de Marie-France, ou au mieux le silence déguisé de qui est pris en flagrant délit de méconnaitre un pan essentiel de son domaine d'expertise.

Mais c'était mal connaitre une honnêteté intellectuel qui n'était pas la moindre de ses qualités (au milieu, ça va sans dire, de la tonne de défauts rédhibitoires qui vont avec) : Marie-France ne se démonta pas et demanda sans détours qu'on l'affranchisse sur cet éminent penseur dont elle avoua ignorer jusqu'à l'existence.

La supercherie éclata vite et la franchise de cette "intellectuelle" qui accepte sans rougir son ignorance présumée fit visiblement beaucoup pour son intégration dans la famille. Cette "professeure" n'était pas bégueule et pouvait donc être accueillie sans détours.

Marie-France aimait beaucoup rappeler cette épisode, qui loin de l'avoir vexé, avait aussi forgé les bases de sa relation avec sa famille de "Nueil".

Alors, merci André Verchuren.

Jean-Baptiste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire